Répertoire des métiers, spécialités et compétences formelles et non formelles pour la professionnalisation genre – égalité.

L’objectif de lister des métiers liés au genre et à l’égalité dans les différents pays européens étudiés a été plus complexe que prévu. Le genre et l’égalité sont des thématiques professionnelles en extension. On a cependant fait le constat de leur faible institutionnalisation. Nombre de métiers mobilisant des connaissances en genre ou s’adressant à un public genré ne bénéficient pas d’une formation adaptée ni d’une reconnaissance professionnelle. Si la question du genre est omniprésente dans de nombreux métiers ou nombreuses pratiques professionnelles, les intitulés des métiers n’indiquent pas vraiment un intitulé proprement « genre ».

Une distinction a été établie entre trois types de métiers :

  • les métiers explicitement « genre » : le genre est au cœur du métier et il est inscrit dans l’intitulé du métier.

Exemples : expert.e à l’égalité des chances (Roumanie) ou Chargé.e de mission égalité femmes / hommes (France) ou promoteur.e d’égalité (Espagne)

  • les métiers avec une spécialisation genre : le genre est une spécialisation qui s’ajoute à une autre expertise professionnelle

Exemples : Editeur/trice de manuels sur le genre ou égalité ; Formateur/trice en genre dans les réseaux d’éducation continue ; Chargé.e de projet de développement s’adressant à des femmes ; Consultant.e en droits des femmes…

  • les métiers sans expertise explicite genre mais pour lesquels des savoirs sur le genre sont utiles/utilisés : le genre est un atout  professionnel. Des savoirs ou expertises en genre sont nécessaires et souvent mobilisés, sans que cela ne fasse partie du métier ni mentionné dans l’intitulé.

Exemples : Responsables RH en entreprises ; Animateur.trice social.e ou culturel.le ; Employé.e.s de polices chargées du traitement de la violence domestique...

 

A cette différenciation des métiers selon la place du genre dans l’activité professionnelle s’est rajouté une analyse par thématique. Six thématiques structurent l’ensemble du projet :

- Education culture

- Santé, sexualité, violences

- Travail

- Politiques publiques

- Développement, migration

- Enseignement supérieur et recherche