L’impact des différentes activités du projet PASSAGE

Outre les effets directs sur les différentes parties prenantes, l’impact majeur escompté est une consolidation des réseaux universitaires européens et internationaux, un renforcement des partenariats entre mondes universitaire, économique et politique en vue de contribuer à la professionnalisation dans le domaine du genre et de l’égalité grâce à une harmonisation et une validation des formations et compétences.

L’inclusion et l’employabilité sont des enjeux forts de la conjoncture actuelle. La professionnalisation au genre et à l’égalité est un levier pour relever ces défis dans l’Europe en crise. 

1° Des activités scientifiques

-         Une enquête sur les compétences et les métiers du genre et de l’égalité afin de mettre en place une nomenclature professionnelle

-         L’échange de bonnes pratiques européennes en matière d’égalité autour de 6 thématiques :

o   Education, culture

o   Santé, violences

o   Travail

o   Politiques publiques

o   Migrations, développement

o   Enseignement et recherche

Outre la recension des pratiques dans chaque domaine professionnel, il s’agira d’une mise en commun de ces pratiques liées au genre et à l’égalité.

-         Une identification des procédures de certification professionnelle, à l’échelle européenne, afin d’engager une validation des compétences du genre et de l’égalité

2° Des activités pédagogiques

-         Le réseau scientifique et pédagogique liée au projet PASSAGE permet le renforcement de la professionnalisation des étudiant.es des universités partenaires.

-         L’organisation de semestres dans une autre université européenne ou la participation des étudiant.es européen.nes au module intensif sur une semaine favorise la connaissance de pratiques  professionnelles européennes.  

 

-         A partir de ces résultats, l’expérimentation de journées de formation continue contribue à diffuser et à renforcer la reconnaissance des compétences du genre et de l’égalité.

3° Des activités de diffusion

Grâce à une collaboration entre les mondes universitaire, économique et politique, il s’agit de contribuer à :

-         Un module intensif annuel d’une semaine permet de capitaliser les bonnes pratiques et le bilan des enquêtes en cours grâce à l’organisation de séminaires d’études et de tables rondes professionnelles trilingues.  

-         L’échange de bonnes pratiques européennes en matière d’égalité entre le monde universitaire et le monde socio-économique

-         La constitution d’un réseau et d’un champ d’activité spécifique mieux connu et reconnu.