Métiers sans expertise explicite "genre" mais pour lesquels des savoirs sur le genre sont utiles/utilisés

  • Personnel d’encadrement de l’Education nationale (intégration du genre dans les projets d’établissement)
  • Personnel de santé relevant du Ministère de l’Education nationale (infimier/ière)
  • Enseignant.e (intégration du genre dans les pratiques pédagogiques en conformité avec les programmes officiels)
  • Encadrant.e de structures d’accueil de jeunes enfants (crèches, centres sociaux, etc.)

Le spectre de métiers, pour lesquels des savoirs sur le genre ou sur une population spécifique sont utiles, utilisés voire nécessaires, s’élargit encore. On retrouve ici tous les métiers précédents mais là encore, même si le métier nécessite des connaissances sur le « genre » ou un savoir faire par rapport à une population spécifique, le genre n’est pas mentionné dans l’intitulé du poste ou validé par une formation. 

 

Retour à la présentation générale