Savoirs, savoir-faire et savoir-être dans le domaine du développement, de la migration et de la mondialisation

1.   Savoirs

Les savoirs (ou connaissances acquises de manière formelle – validées par exemple par l’obtention d’un diplôme universitaire – ou informelle – résultat de l’expérience professionnelle, personnelle ou militante) figurant sur les fiches de postes étudiées peuvent se découper en deux catégories, celles recouvrant des savoirs transversaux à l’ensemble des métiers associés à la thématique « développement et migration » ; et celles recouvrant des savoirs plus spécifiques au profil de poste. Les besoins explicités le sont en termes de connaissances théoriques (cadre institutionnel et conceptuel), méthodologiques (conception, mise en œuvre des politiques d'action), et d’analyse (évaluation des politiques publiques et/ou des situations).   

Les connaissances spécifiques en termes de genre sont  rarement formulées dans les fiches de poste sauf pour les organismes internationaux (ONU, PNUD, etc.) Pour les fiches de postes analysées dans les différents pays (Angleterre, Belgique, Espagne, Finlande, France et Roumanie), les savoirs genre sont toujours des savoirs complémentaires aux savoirs transversaux et spécifiques associés à un profil de poste relevant du domaine du développement.

2.« savoir-faire »

Une fois encore, ces savoirs ne relèvent pas explicitement des compétences genre. L’exception ce sont les postes dans les organismes internationaux mais aussi dans des organisations et des institutions nationales (Fondations, ONG) qui ont le genre et l’égalité comme distinctif de leur activité. Dans ces cas, on précise le besoin d’élaborer ou de travailler avec des questions genre.

3.    « savoir-être »

 

Les domaines du développement et de la migration représentent des secteurs où un diplôme genre donne des savoirs, compétences et capacités qui améliorent l’efficacité professionnelle et qui aboutissent aux défis d’une Europe multiculturelle. C’est surtout sur le plan national où le besoin de sensibilisation sur les liens entre genre et développement et entre genre et migration est important.